Table PAWT

Table basse

Cette table, c’est l’histoire d’une palette. La base de la table est constituée d’une palette perdue récupérée en grande distribution. Pour arriver au résultat final, elle a été décapée et consolidée avec un liteau en son centre. Pour ce qui est de la finition, rien de compliqué : un premier vernis teinté chêne doré puis deux couches de vernis incolore.

Le plateau est également dans le plus pur principe du recyclage et de l’upcycling : prenez un plateau de MDF pour le fond et collez-y des lattes de parquet stratifié imitation carreaux de ciment. Le stratifié offrant une très bonne résistance aux rayures et étant imperméable, cela en fait un plateau décoratif et robuste dans le temps.

Pour ce qui est des pieds, plusieurs hypothèses ont été envisagées, même si le métal s’imposait de lui-même pour le côté moderne et industriel souhaité. J’ai fait le choix de pieds épingles noirs stables et épurés pour ne pas surcharger les lignes de la palette.

Et comme sur une table basse, il y a toujours un peu de bazar, j’ai usé d’une astuce toute simple pour intégrer du rangement à la table. Le plus souvent, les palettes perdues posent problème, car le bois étant de moins bonne qualité que les palettes Europe (je vous ferai un petit article de blog prochainement pour expliquer la différence entre ces deux types de palettes), elles ne sont pas vraiment droites. Difficile donc d’y intégrer des glissières et des tiroirs. Qu’à cela ne tienne, quelques petites boites en bois, rehaussées d’un bord en métal noir, pour y mettre tout son bazar.